LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mardi 14 mars 2017.

                         cm.png

 

    Ce conseil du 14 mars comportait 13 notes de synthèse ou l'opposition a voté contre la première, c'est abstenue pour les n° 4, 6, 7, 8 et 9, et a voté pour les 6 autres, la 11ème ne nécessitant pas de vote.

 

A la fin de son exposé sur le rapport d'orientations budgétaires 2017 (augmentation des dépenses incontournables et baisse des recettes au travers de la baisse des dotations de l'état principalement mais le contrat de ville concernant le quartier prioritaire améliorera un peu la situation générale), Marthe Geoffroy parlait de la dette de l'état par rapport au CAFI où le tribunal de Bordeaux a condamné l'état à verser 424.427,50 euros plus les intérêts depuis 2014 soit 8.000 euros et 2.000 euros du CJA. A ce sujet Marthe Geoffroy regrettait l'absence de Mme Pasut parce que il y a eu un étalage de choses fausses dans les journaux suite au dernier conseil municipal ou Mme Pasut disait au journaliste de "La dépêche" que la ville aurait pu avoir 800.000 euros et que le travail avait été mal fait. Il faut savoir que Mme Pasut avait demandé 348.000 euros à l'état en 2008 pour finir à + de 800.000 en 2013 sans avoir aucune réponse chaque année. Ces chiffres étant largement gonflés, la municipalité actuelle a procédé avec le concours des services à un calcul le plus précis possible pour arriver à 460 .000 euros car le tribunal n'accordait que 250.000 euros.

 

 

IMG_8101[1].JPGMarthe Geoffroy et Pierre-Jean Pudal

 

Le point n° 6 concernait l'installation de deux binômes de charge ( bornes ) pour véhicules électriques, l'un près du crédit agricole et l'autre à coté de la gendarmerie, projet à l'initiative du département.

Pour ce qui concerne la consommation de l'éclairage public elle a baissé grâce à l'action municipale et est passée de 75.000 euros en 2015 à 48.000 euros en 2016 ainsi qu'une baisse de 8% sur la consommation de gaz.

 

Au sujet des membres du CCAS il s'agissait de remplacer André Forget démissionnaire pour cause de charge de travail et d'horaire. C'est Lucien Martinière qui a été désigné pour lui succéder. A ce propos, Mme Teixera seule membre de l'opposition à siéger au conseil du CCAS, demandait au maire s'il était possible  de décaler l'heure de réunion de 14h30 à après 17h car elle travaille. Ce dernier lui répondait que ce n'était techniquement pas possible au vu d'emplois du temps très chargés ni maintenant ni plus tard. Elle lui mettait alors un marché en main : soit vous faites le choix de ne plus avoir de membre de l'opposition soit vous faites les réunions à 17h. Il lui répondait que chaque élu doit s'adapter comme à la mairie, à la CAGV ou au département ou alors "prenez un tiers-temps ou bien cédez votre place à quelqu'un de disponible à des heures de bureau" ! Elle n'a pas du tout apprécié ce conseil et a dit regretter d'avoir posé cette question, trouvant Mr Pudal égal à lui même ( sic ) !

 

Au titre d'Erasmus + dans le cadre du jumelage avec la cité Italienne la commune va toucher un premier acompte de 79.680 euros soit 40% à reverser à tout les participants à cette action.

 

Il n'y a pas eu de questions diverses.

 

 

 

 

 



15/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres